Mises à jour du réseau / Dans le monde / 2024-06-03

Changement climatique et maladies non transmissibles : liens :

International
Forme Créé avec Sketch.
Temps de lecture : 5 minutes

Quote partir QUI

Le changement climatique constitue la plus grande menace sanitaire à laquelle l’humanité est confrontée, et les professionnels de la santé du monde entier réagissent déjà aux dommages sanitaires causés par cette crise en cours. Le changement climatique a un impact sur la vie et la santé humaine de diverses manières. Elle menace les ingrédients essentiels d’une bonne santé – un air pur, une eau potable salubre, un approvisionnement alimentaire nutritif et un logement sûr – et risque de saper des décennies de progrès en matière de santé mondiale.

Les maladies non transmissibles (MNT) tuent 41 millions de personnes chaque année, soit 74 % de tous les décès dans le monde. Chaque année, 17 millions de personnes meurent d’une MNT avant l’âge de 70 ans ; 86 % de ces décès prématurés surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Parmi tous les décès dus aux maladies non transmissibles, 77 % surviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Les maladies cardiovasculaires sont responsables de la plupart des décès dus aux MNT, soit 17.9 millions de personnes par an, suivies par les cancers (9.3 millions), les maladies respiratoires chroniques (4.1 millions) et le diabète (2.0 millions, y compris les décès dus à des maladies rénales causées par le diabète). Ces 4 groupes de maladies représentent plus de 80 % de tous les décès prématurés liés aux maladies non transmissibles.

Deux crises mondiales majeures de notre époque, le changement climatique et l’épidémie de maladies non transmissibles, sont étroitement liées. Ils érodent les acquis en matière de santé, de développement et de qualité de vie, frappant plus durement les personnes pauvres et marginalisées. Les actions visant à gérer ces deux problèmes doivent être alignées sur des interventions synergiques capables de répondre aux deux.

Bilan humain : quel impact le changement climatique a sur les MNT

Le changement climatique a déjà un impact sur la santé de multiples façons, notamment en entraînant des décès et des maladies dus à des phénomènes météorologiques extrêmes de plus en plus fréquents, tels que des vagues de chaleur, des tempêtes et des inondations, la perturbation des systèmes alimentaires, l'augmentation des zoonoses et des perturbations alimentaires, hydriques et alimentaires. maladies à transmission vectorielle et problèmes de santé mentale.

Nous fournissons ci-dessous des liens vers des informations sur les impacts du changement climatique sur la santé, en particulier sur les MNT. Deux d'entre eux sont les lignes directrices de l'OMS pour les établissements de santé résilients au climat et durables sur le plan environnemental et le portail de données sur les MNT : données sur l'état actuel de la mortalité, de la morbidité et de l'exposition aux facteurs de risque liés aux MNT.

Certains des impacts sont :

  • canicule : maladies cardiovasculaires, comme les accidents vasculaires cérébraux
  • pollution de l’air : accidents vasculaires cérébraux, maladies cardiaques, asthme, maladie pulmonaire obstructive chronique et cancer du poumon
  • incendies de forêt : suffocation, brûlures, problèmes cardiovasculaires et respiratoires, santé mentale, destruction des services de santé et des logements
  • sécheresse : insécurité alimentaire, malnutrition et stress psychosocial
  • inondations : perturbation des services de santé, déplacements et pénuries d’eau potable, santé mentale et physiologique, insécurité alimentaire et malnutrition
  • blessures et mortalité dues à des événements météorologiques extrêmes
  • impact sur les établissements de santé.

Répartition inégale des risques sanitaires liés au climat

En outre, le changement climatique mine de nombreux déterminants sociaux d’une bonne santé, tels que les moyens de subsistance, l’égalité et l’accès aux soins de santé et aux structures de soutien social. Ces risques sanitaires liés au climat sont ressentis de manière disproportionnée par les plus vulnérables et les plus défavorisés, notamment les femmes, les enfants, les minorités ethniques, les communautés pauvres, les migrants ou les personnes déplacées, les populations âgées et les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents. Même si personne n’est à l’abri de ces risques, les personnes dont la santé est la première et la plus gravement touchée par la crise climatique sont celles qui contribuent le moins à ses causes et qui sont les moins capables de se protéger elles-mêmes et de protéger leurs familles contre elle – les personnes en situation de précarité. -pays et communautés à revenus et défavorisés.

Par exemple : les petits États insulaires en développement (PEID) ont apporté une contribution minime aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, mais comptent parmi les pays les plus durement touchés par le changement climatique et les catastrophes naturelles. Il existe de plus en plus de preuves solides d’une relation entre l’augmentation de la morbidité et de la mortalité dues aux MNT et aux événements météorologiques extrêmes, notamment les vagues de chaleur, ainsi qu’à une alimentation de plus en plus malsaine et à l’insécurité alimentaire et hydrique. Le changement climatique présente également de graves risques pour la santé mentale. Les PEID sont représentés de manière disproportionnée parmi les pays où le risque estimé de mourir prématurément de l’une des quatre principales MNT, maladies cardiovasculaires, cancer, diabète ou maladies respiratoires chroniques est le plus élevé. Huit des 4 pays dans le monde présentant un risque de décès prématuré dû aux MNT en 15 étaient supérieurs à 30 %.

Impacts régionaux du changement climatique sur la santé et les MNT

Les co-bénéfices de l’action climatique pour la santé

Les mesures de lutte contre le changement climatique peuvent conduire à d’importantes améliorations positives en matière de santé publique. Les avantages pour la santé publique d’actions climatiques ambitieuses dépassent de loin les coûts, tandis que le renforcement de la résilience sanitaire et le renforcement des capacités d’adaptation protègent les populations vulnérables des chocs sanitaires et favorisent l’équité sociale.

« Des mesures d’atténuation du changement climatique bien conçues peuvent également réduire les facteurs de risque de MNT dans les PEID, tout en faisant preuve de leadership. Par exemple, les mesures visant à garantir une énergie et des transports propres réduiront la pollution atmosphérique ; les politiques visant à promouvoir la marche et le vélo peuvent réduire le poids et abaisser la tension artérielle. Une politique de production et de consommation d’aliments frais sains produits localement, en particulier d’aliments à base de plantes, et décourageant la consommation excessive de viande rouge, réduirait les émissions de gaz à effet de serre dans l’agriculture et aboutirait à des régimes alimentaires plus sains. En outre, planter des arbres et des arbustes avec des cultures pourrait à la fois accroître la résilience des cultures aux sécheresses et au ruissellement excessif des précipitations, réduire les émissions de CO2 et améliorer la santé. Tiré du Changement climatique et maladies non transmissibles dans les petits États insulaires en développement : note d'orientation.

Actions climatiques de l’OMS

La COP28, en collaboration avec l'OMS et d'autres partenaires principaux, organisera la toute première Journée de la santé et une conférence ministérielle climat-santé. De plus, pour la troisième fois, l’OMS et le Wellcome Trust accueilleront le pavillon de la santé de la COP28. Cela constituera un moment décisif pour le climat et la santé, réunissant une grande variété d’acteurs, notamment des ministres, des professionnels du climat et de la santé, des organisations de la société civile, des représentants de la jeunesse et des entreprises, et placera l’agenda climat-santé au cœur du débat. L’OMS, en partenariat avec les membres de l’Alliance pour une action transformatrice sur le changement climatique et la santé (ATACH), continuera de promouvoir les engagements en faveur de la construction de systèmes de santé résilients au climat et durables à faibles émissions de carbone.

L'Alliance pour une action transformatrice sur le climat et la santé (ATACH ; « l'Alliance ») s'efforce de réaliser l'ambition fixée lors de la COP26 de construire des systèmes de santé durables et résilients au climat, en utilisant le pouvoir collectif des États membres de l'OMS (« États membres ») et d'autres les parties prenantes pour faire avancer ce programme à un rythme et à grande échelle ; et promouvoir l’intégration du lien entre le changement climatique et la santé dans les plans nationaux, régionaux et mondiaux respectifs.

Le plus Coalition d’action pour l’adaptation a été fondée en janvier 2021 dans le but de créer une dynamique et d’accélérer l’action pour s’adapter et renforcer la résilience aux impacts du changement climatique. Au 12th Dans le cadre du Dialogue de Saint-Pétersbourg sur le climat (PCD XII), les 6 et 7 mai, la Coalition d'action pour l'adaptation intensifiera son appel à des engagements supplémentaires pour construire des systèmes de santé résilients au climat et durables sur le plan environnemental.

L’OMS appelle à des actions climatiques pour améliorer la santé pour tous

  • Sauvegarder la nature
  • Garantir l’accès à de l’air et de l’eau purs
  • Assurer une transition énergétique rapide et saine
  • Promouvoir un approvisionnement alimentaire sain et durable
  • Construire des villes saines et vivables
  • Arrêtez de financer la pollution
  • Bâtir des systèmes de santé résilients
  • Renforcer les normes de santé au travail en utilisant les lignes directrices de l'OMS
  • Investissements dans la santé : les meilleurs achats
  • Le plan d’action mondial de l’OMS pour la prévention et le contrôle des MNT 2013-2030
  • La feuille de route de mise en œuvre du Plan d’action mondial pour la prévention et le contrôle des MNT 2023-2030
  • Avez-vous une MNT et êtes-vous impacté par le changement climatique ?

Rejoignez la campagne et dites-nous comment vous êtes affecté par les MNT telles que le cancer, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies respiratoires chroniques ou le diabète ? Un membre de votre famille ou un ami est-il concerné ? Êtes-vous un agent de santé, un soignant ou un décideur politique ? Dites-nous votre histoire.

En savoir plus: Changement climatique et maladies non transmissibles : liens (who.int)