MEMBRE DU RÉSEAU BREATHELIFE

Trinité-et-Tobago

REVENIR À LA LISTE DES MEMBRES

La Trinité-et-Tobago prévoit d'atteindre un objectif intermédiaire pour la pollution par les particules fines conformément aux directives de l'OMS sur la qualité de l'air d'ici 2025, entre autres actions, en resserrant ses règles sur la pollution atmosphérique et en respectant son engagement envers l'Accord de Paris, qui implique un objectif complémentaire de réduction des émissions de gaz à effet de serre des principaux secteurs émetteurs de 15% au niveau du statu quo d'ici 2030.

La Trinité-et-Tobago possède l'une des économies les plus industrialisées des Caraïbes anglophones et est l'un des premiers pays au monde à exploiter les ressources pétrolières et gazières. Le gouvernement de la République de Trinité-et-Tobago reconnaît que l'industrie est une priorité dans nos efforts pour améliorer la qualité de l'air, et notre stratégie implique tous les secteurs concernés, les émetteurs et les parties prenantes - y compris le public par le biais d'un suivi et de rapports transparents sur la qualité de l'air et ses liens avec la santé et fournir des orientations - afin de relever les défis étroitement liés de la pollution atmosphérique et du changement climatique de la manière la plus efficace et la plus efficiente possible. "

Hayden Romano, directeur général, Autorité de gestion environnementale
Dernières Nouvelles sur périple d’ici à 2030: